lundi 23 août 2010

ils dessinent...

La nuit, l'eau des pierres s'évapore.
Sèches, elles reçoivent les crayons gras, les plumes incisives et les lavis bien étagés.
Il faut avoir peur comme si c'était la dernière lithographie de sa vie, se rappeler que la gauche est à droite, que les mains ne doivent pas toucher la pierre et les haleines pas trop s'approcher.
Trouver une position et savoir quoi dire.
Les ordinateurs fournissent à l'envi images de jeux vidéo, musiques balançantes et graphismes violents en modèles réalistes.
Déjà sur le crayon sec, les noirs bien gras commencent à monter. Le séchoir électrique hors d'âge fournit la chaleur à des effets de lavis.
On rit de Dark Vador.





dimanche 22 août 2010

ils sont là....

Promesse tenue.
Ils devaient venir faire une lithographie à la maison sur de vraies pierres et une vraie machine Marinoni.
Aujourd'hui ils sont là et ont déjà préparé la surface de pierre qui recevra leur dessin.
Après quelques difficultés avec une pierre bombée, la deuxième pourtant grise et à la réputation dure fut grainée facilement et nous donna une belle surface d'un gris magnifique.
Donc une journée un peu physique où les bras ont parlé un peu avant la tête.
La tête travaillera demain.
Voyez les travailleurs ici, Guillaume et Thomas que vous avez déjà vus ici ou ici :





video

mercredi 18 août 2010

manquer à tous ses devoirs


Alors que je graine ma pierre sous le soleil revenu de la Normandie, alors donc que je procède à cette étape cruciale et physique, je m'aperçois (avec un seul P) que j'ai tout bonnement oublié de vous donner des informations sur le tirage précédent et de vous montrer quelques images.
Le tirage s'est bien passé avec encore un léger voile que j'ai traité avec une nouvelle acidualtion et beaucoup de mépris. Eh bien c'est une recette qui fonctionne.
A noter tout de même que l'étape du montage et celle du tirage ont eu lieu dans la même journée.
Les expériences au plax et autres ustensiles n'ont rien donné de probant sauf... et c'est intéressant, sauf le feutre Stabilo Permanent Ink qui a tenu non seulement l'acidulation mais également le tirage !
J'ai décidé d'ailleurs de le laisser en bas de chaque épreuve.
Voilà donc un nouvel outil de dessin lithographique fort inhabituel mais fort prometteur pour des tracés précis ou très fermés !
Un rêve...
Il me faudra retrouver des exemplaires de ce stylo-feutre chez nos marchands mais c'est la rentrée des classes !
Vite !





mercredi 11 août 2010

plax et autres ustensiles


J'ai terminé le dessin, j'ai posé les mots et j'ai acidulé.
Mais j'ai aussi fait quelques expérimentations pour continuer à m'amuser un peu de ces questions d'acidulation et d'outils de dessin.
J'ai tenté quelques feutres dont un qui sert à marquer les vétements et résiste aux lavages...pourvu qu'il résiste à l'acidulation et au tirage !
J'ai aussi tenté de passer quelques dessins au Plax.
le Plax ?
C'est un bain de bouche pour avoir toujours une bonne haleine...C'est au goût un peu acide, acide, acidulation !
Alors voici comme d'habitude quelques vues avant les mots. C'est la journée des devinettes sur mes blogs !
Bonne recherche.





Parfois je voudrais être comme ce Jacob de Nicolas Dripe et m'endormir la tête posée sur ma pierre pendant que des anges font le travail... (merci Claude)