mercredi 10 novembre 2010

premier dictionnaire en images




Alors que j'attends des amis dans le froid relatif d'un sous-sol en parpaings, je vois sur l'étagère de la bibliothèque ce premier dictionnaire en images de Pierre Fourré aux éditions Didier (1957).
Les illustrations sont de René Alliot et on verra qu'elles ont quelque chose de sec qui certainement permettait surtout de faire saisir rapidement le mot ou l'expression.
Ici, c'est bien la compréhension qui est mise en avant, pas le goût pour un dessin autonome. Pourtant dans cette réduction, une esthétique naît.
La ligne est simple, le fond est dépouillé, l'économie est totale.
Comme une chaise posée contre un mur avec à sa gauche sa propre photographie et à sa droite la définition du mot chaise.
Finalement une oeuvre.
On ne s'étonnera pas que le mot sexe n'y soit pas puisqu'il s'agit des 1300 mots français les plus employés...Et on ne s'étonnera pas de ma recherche...
Le mot perspective n'y est pas non plus.
Mais on a bien art et artiste :

Alors regardez et amusez vous de ce codex si proche, si loin de mon travail :









dimanche 7 novembre 2010

Fabienne et Hugues, une presse.


Quand une nouvelle presse taille-douce arrive dans un atelier, il faut faire de la place.
On a toujours le sentiment que jamais on ne saura où la mettre.
Et puis, paf ! Dès qu'elle est installée on croit qu'elle a toujours été là.
A l'école, une nouvelle presse est arrivée.
Il a fallu lui trouver un nom et un espace.
C'est fait.
La presse s'appelle Fabienne, c'est le nom de sa marraine, c'est en partie grâce à elle que ce matériel est arrivé.
Pour le baptême Hugues Loinard un étudiant de troisième année fut réquisitionné. Il passa pour la première fois une gravure sous la nouvelle venue.
Il est, de fait, le parrain.
Mais déjà la voilà utilisée par d'autres étudiants qui commencent son histoire : des joies, des désillusions, des étonnements autour de son plateau.
Les outils appartiennent à ceux qui s'en servent.
Servez-vous en !


video

mercredi 3 novembre 2010

A,B,C,D, T, Topor ?


Voici une gravure que j'ai achetée ce week-end.
Elle n'est pas signée.
Mais, à l'évidence l'influence de Roland Topor est plus que visible.
Je doute que cet Abécédaire soit de notre grand dessinateur mais reste une œuvre curieuse, acide et un rien provocatrice.
J'aime.
Alors si certains parmi vous ont des informations sur cet Abécédaire d'estropiés et de culs de jatte je suis preneur.
Régalez-vous !








pour les abonnés



Voici donc une épreuve aquarellée de plus.
Rien à en dire.
Je vous laisse regarder.
Et comme vous êtes peu nombreux, vous aurez toute la place nécessaire.