lundi 19 juillet 2010

cargo de nuit

Une étape après l'autre, un peu sans surprise sauf peut-être la bande son prodiguée par France Culture qui nous a offert Cargo de Nuit d'Axel Bauer.
Ah... le clip si suggestif de cette chanson qui éveilla bien des désirs secrets de marins, de ports, de cales profondes et mystérieuses.
Vive la marine marchande !
Le montage de la pierre se fit donc sous ce climat torride sans difficulté. Il semble que, peut-être, certains lavis vraiment doux furent légèrement brûlés.
Sans doute un dosage un peu fort dû à mon nouvel acide nitrique pas encore bien dompté.
Pour le reste...
La sueur brûle comme l'acide....

Calage du rouleau noir avec mitaines en cuir...


Litolit brisé d'où s'échappent les bulles d'air. C'est la gomme des lithographes :



video

Aucun commentaire: